Lancez-vous! Login
Home » 12 Astuces pour booster vos campagnes emailing

12 Astuces pour booster vos campagnes emailing

décembre 9, 2015

Les nombreux outils et possibilités de tracking permettent aujourd’hui de collecter très facilement de nombreuses statistiques sur vos campagnes emailing. La performance de Newsletter2Go est mesurée automatiquement lors de l’envoi et l’effet de vos campagnes sur votre site peut être mesuré grâce à des outils d’analyse comme Google Analytics ou econda.

tracking3

 

Les chiffres eux-mêmes ne sont que le premier pas si l’on veut optimiser ses campagnes email marketing – il faut également savoir comment évaluer les statistiques et s’en servir pour améliorer ses campagnes futures. Dans l’article qui suit, vous apprendrez comme partir de chiffres abstraits pour mettre en place des stratégies concrètes et efficaces. L’infographie vous présente 12 astuces pour optimiser vos campagnes emailing. En dessous de l’infographie vous en apprendrez encore plus sur l’optimisation de vos mailings et l’analyse de votre succès.

12 stratégies pour des emailings puissants et efficaces ! [Infographie]

infografik_email_marketing_FR

Vous pouvez partager ou intégrer l’infographie à votre site web en vous servant du code ci-dessous:

Partager l’infographie: Code Largeur 700px

Le taux d’ouverture est trop bas:
Réduisez la taille de l’objet ! Si votre taux d’ouverture est trop bas, vous pouvez essayer de raccourcir l’objet. Vos destinataires devraient pouvoir comprendre immédiatement ce qu’ils vont trouver dans l’email et pourquoi l’ouvrir.
Changer la date/horaire d’envoi! Il peut être bon de tester différents horaires d’envoi. Si votre email arrive lorsque vos destinataires ont déjà ouvert leur boîte de réception, il y a plus de chances qu’ils ouvrent votre message.
Un nom reconnaissable comme expéditeur! Il devrait être visible tout de suite qui a envoyé la newsletter. De plus, un nom et prénom au lieu d’une adresse abstraite permettent de donner un côté plus personnel au mail et de renforcer la relation avec vos destinataires.

Taux de clics trop bas:
Less is more! Ne vous trompez pas en pensant que plus de liens dans votre mailing sont forcément mieux. Trop de liens peuvent désorienter vos destinataires et les pousser à quitter votre newsletter. Il vaut mieux se concentrer sur l’essentiel et mettre en avant quelques liens bien placés.
Mettez vos liens en avant! Il n’y a aucune raison d’avoir honte : n’hésitez pas à montrer clairement où il faut cliquer. Utiliser des couleurs ou une police grasse pour attirer l’attention sur les liens les plus importants.
Orientez vos destinataires! Un Call to Action et souvent plus efficace qu’un simple „Acheter maintenant“. Soyez clair et précisez à vos clients ce que vous attendez d’eux : cliquer, lire, suivre, liker, etc.

Taux de conversion trop bas:
Personnalisez votre offre! La personnalisation de newsletter et les bons d’achat, sont deux très bon moyens de montrer à vos clients que vous vous intéressez à eux et êtes en mesure de leur proposer des offres personnalisées. N’hésitez pas à employer des offres limitées dans le temps… personne ne peut y résister !
Soyez clair ! Ne surchargez pas vos newsletters. Trop de contenu différent peut désorienter vos destinataires. Tout le monde connaît ces moments où l’embarras du choix nous pousse, au final, à ne rien choisir du tout !
Prouvez votre valeur! Un grand „RÉDUCTION“ dans l’objet pour convaincre vos destinataires d’acheter ? Pas forcément une bonne idée. Au lieu d’ouvrir avec des réductions ou offres spéciales, essayez plutôt de montrer à vos destinataires quels sont les avantages de vos produits… qu’est-ce que vous pouvez leur offrir de vraiment spécial !

Le taux de désinscription est trop haut:
Adaptez vos thèmes! Est-il possible que vous vous trompiez de message ? Parfois, la répétition peut aussi pousser vos destinataires à se désabonner (soyez créatifs : changez de message).
Modifiez la fréquence d’envoi! Une newsletter envoyée trop fréquemment peut irriter… de même qu’une newsletter envoyée trop rarement. Une fréquence trop haute peut donner au destinataire l’impression d’être harcelé. Au contraire, si vous envoyez trop rarement, il se peut que vos destinataires vous oublient d’une newsletter à l’autre.
Garantissez un affichage parfait! Une newsletter qui ne s’affiche pas correctement n’intéresse personne. Vos emails ne devraient pas seulement être uniques et originaux, ils devraient aussi être lisibles sur tous les formats ! Testez donc vos emailings et assurez-vous qu’ils s’affichent parfaitement, surtout sur appareils mobiles.

Comment optimiser le taux de délivrabilité?


Le taux de délivrabilité – ou taux de placement en boîte de réception – donne le pourcentage de vos emails qui ont réellement fini dans la boîte de réception de vos destinataires. Si vous n’atteignez pas de taux de délivrabilité satisfaisant, vous pouvez partir du principe que vos emails se retrouvent dans le dossier spam ou que le taux de bounce est trop important. Il est possible de contourner les filtres anti-spam  (si, bien sûr, vos emails finissent dans le dossier spam à tort!). Beaucoup de clients de messagerie catégorisent systématiquement comme spam les emails envoyés par des expéditeurs qui envoient trop d’emails depuis une seule adresse IP. Ce problème se laisse résoudre en faisant appel aux serveurs whitelistés d’une solution comme Newsletter2Go. Grâce au whitelisting, tous les emails envoyés avec une solution emailing professionnelle seront considérés comme dignes de confiance par les filtres anti-spam et délivrés avec succès.

Le taux de bounce peut également influencer le taux de délivrabilité: plus un expéditeur cause de hard-bounces (adresses définitivement indisponibles), moins il sera considéré comme digne de confiance. C’est pour cela que votre taux de délivrabilité sera plus important si vous n’avez pas d’adresses « mortes » ou inactives dans vos listes. Pensez à nettoyer votre carnet d’adresses! Avec Newsletter2Go, vous pouvez faire cela automatiquement. Les soft-bounces (adresses indisponibles temporairement) sont plus difficiles à gérer. Par exemple : un email peut ne pas être délivré parce que la boîte de réception est trop pleine. Cela ne veut pas dire que le destinataire est indisponible pour toujours ! Il font donc agir plus délicatement avec les soft-bounces.

Comment optimiser le taux d’ouverture?

De même que le taux de délivrabilité, le taux d’ouverture doit être analysé sur la durée et comparé à d’autres indicateurs. En effet, le taux d’ouvertures uniques et le taux d’ouvertures totales sont deux indicateurs très différents. Les ouvertures totales devraient toujours être analysées en même temps que les ouvertures par destinataire.

Une fois une newsletter délivrée, il faut encore convaincre le destinataire d’ouvrir l’email. Pour optimiser le taux d’ouverture, il faut principalement améliorer l’objet, le pre-header et le nom d’expéditeur. Pour pouvoir mesurer la différence entre les différentes combinaisons, utiliser l’A/B testing. Le logiciel de marketing par email de Newsletter2Go vous permet de tester jusqu’à 9 variantes de newsletter différentes. La variante avec le plus de succès sera envoyée automatiquement après la phase de test. Pour améliorer vos campagnes emailing, vous pouvez déjà commencer par:

Modifier l’objet – Utilisez un objet plus court. Si l’objet est trop long, il est possible qu’il ne s’affiche pas dans certains clients de messagerie. Pour vous assurer que l’objet de votre email s’affiche parfaitement partout, optez pour un objet de moins de 40 caractères. Votre objet devrait indiquer clairement le contenu de votre newsletter et se limiter au plus important.

Personnaliser l’objet – Mentionner le nom ou l’adresse du destinataire. De nos jours, la personnalisation d’emails est la norme et beaucoup de destinataires n’ignorent pas que cette personnalisation peut se faire automatiquement… Ils y sont donc moins sensibles. Pour être plus efficace, il faut pouvoir proposer à vos destinataires des offres en rapport avec un événement personnel ou des offres locales. Pour les mailings automatisés comme les mailings d’anniversaire, la mention du nom peut grandement influencer le taux d’ouverture.

Adapter le nom d’expéditeur – En guise d’expéditeur, indiquez une personne plutôt qu’un nom de société. Bien sûr, vous voulez que votre société soit directement reconnaissable, mais en utilisant un nom de société comme expéditeur, votre email peut paraître impersonnel. Un nom de personne, au contraire, contribuera à établir une relation plus personnelle avec vos destinataires et sera plus facile à remémorer pour ceux-ci.

Ne pas oublier les appareils mobiles! La moitié de tous les emails sont aujourd’hui lus sur appareils mobiles – une information importante si vous voulez optimiser vos campagnes email marketing. Réaliser une newsletter responsive devrait être une priorité. Pour cela, vous pouvez utiliser des modèles responsive qui s’adapteront automatiquement à tous les formats. Le responsive design doit déjà être pris en compte lors du choix de l’objet : un objet trop long ne s’affichera pas bien sur appareils mobiles.

Comment augmenter le taux de clics?

Plus il y a de liens dans une newsletter, plus important sera le taux de clics, non ? Pas forcément. En mettant trop de liens, vous risquez de surcharger votre email et de perdre l’attention de vos destinataires. Ceux-ci devraient pouvoir reconnaître immédiatement quels liens sont importants et vers où ils mènent. De plus, il faut savoir qu’un haut taux de clics n’est pas forcément un bon taux de clics. Si votre but est de mener vos destinataires vers un contenu spécifique sur un site web, il vaut mieux ne pas utiliser trop de liens. Votre taux de clics sera peut-être inférieur, mais vous aurez plus de visites sur votre site. N’oubliez pas que les désinscriptions sont aussi comptées dans le taux de clics (en tout cas, si vous avez inclus un lien de désabonnement à votre newsletter). Ce qui compte vraiment, c’est le nombre de clics sur des liens actifs, contribuant aux objectifs de votre campagne. Les liens passifs, comme le lien de désinscription, n’améliorent pas la performance de votre newsletter. N’oubliez jamais: préférez la qualité à la quantité !

Comment diminuer le taux de désinscription?

Pour diminuer le taux de désinscription, il faut surtout veiller à comprendre pourquoi vos destinataires se désabonnent. Si vous utilisez un formulaire de désinscription automatiquement généré, comme celui proposé par Newsletter2Go, vous pourrez facilement quantifier et analyser les raisons de désinscription. Ainsi, vous apprendrez ce qui dérange vos destinataires : une fréquence trop importante, des intérêts divergents, des thémes qui n’intéressent pas, un mauvais affichage, etc.
Dans tous les cas, il vous sera possible de déterminer si vos destinataires considèrent qu’ils obtiennent la newsletter qu’ils ont commandée.

Quelles possibilités existent pour optimiser ses campagnes email marketing ?

Les stratégies à employer dépendent évidemment des objectifs de votre campagne email marketing : voulez-vous informer vos clients, vendre directement grâce à votre newsletter, encourager au partage sur les réseaux sociaux, demander un avis?

Deux indicateurs du succès d’une newsletter sont souvent oubliés parce qu’ils paraissent si évidents : le taux de redirection et les réponses. Si votre newsletter est souvent redirigée, cela prouve sa qualité : les informations dans votre mailing sont si intéressantes que vos destinataires désirent les partager avec d’autres. Le taux de Social Sharing vous permet également d’évaluer le succès de votre mailing. Et puis, n’ayez pas peur de poser la question directement à vos destinataires à travers un formulaire ou une demande de feedback intégrée à votre newsletter.

Une petite astuce pour conclure : ne vous laissez pas abattre par tous ces chiffres. Définissez des objectifs précis et gardez un œil sur l’ensemble pour que votre newsletter fasse le succès de vos campagnes marketing.

    Newsletter2go utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez nos conditions d'utilisation. J'accepte